Amélioration continue lean

Pour asseoir la compétitivité de l'entreprise

Amélioration continue lean pour garantir la compétitivité de l'entreprise.

Amélioration continue lean : la capacité d’une entreprise à s’engager dans une démarche d’amélioration continue de type lean est un très fort déterminant de sa compétitivité sur le long terme.

 

L’amélioration continue lean produit des effets lents, mais qui se capitalisent sur la durée et feront la différence avec d’autres entreprises moins avancées en management de l’amélioration continue.



Amélioration continue lean, deux composantes

Dans les démarches en amélioration continue lean, il y a deux dimensions à prendre en compte.

  • Le traitement des problèmes récurrents du management opérationnel.
  • Le lancement de démarches proactives d’amélioration continue.

La première dimension implique d'une part de bien identifier les problèmes récurrents qui sont du ressort du système, et d’autre part d’instaurer un lien fort entre le management opérationnel et le pilotage des processus. C'est le retour d'expérience (RETEX).


Comment fixer le cadre de la démarche

La grille de maturité

Grille de maturité pour amélioration continue lean.
Cliquer pour élargir

Une démarche d’amélioration continue n’est pas qu'une question d’outil, qui est secondaire. C’est avant tout un projet humain, qui nécessite :

  1. que les pilotes de processus comprennent parfaitement et s’approprient leur rôle de pilote;
  2. que le travail collaboratif entre les équipes fonctionne bien, et de façon constructive.

Une amélioration continue lean se déploie de façon collective en fixant des objectifs de savoir faire, qu’il est indispensable de formaliser au sein d’une grille de maturité.

 

Cette grille de maturité fixe un cadre de compétence collective à développer, et qui pourra être mesuré processus par processus. L’objectif de la maturité est de faire prendre en charge de façon autonome par les équipes de terrain la dynamique d’amélioration continue. 

Les objectifs de savoir faire

Maturité amélioration continue lean management

Les critères formalisés par la grille de maturité peuvent se représenter sur un indicateur de type radar pour visualiser la progression de savoir-faire de la démarche d'amélioration continue. 

Initialement focalisés sur la maîtrise processus, ils peuvent ensuite évoluer vers l'utilisation des outils du lean management. 



La dynamique collective du lean management

Amélioration continue lean, la dynamique collective.

Une démarche en amélioration lean continue nécessite des interactions et des mécanismes de prise de décision intenses entre les différentes équipes de l’entreprise. Pour cela les pilotes de processus doivent être conscients de leur rôle, et les équipes ouvertes aux changements, même s'ils sont de faible ampleur.

 

 

Le savoir-faire lié au lancement et au maintien de cette dynamique est un élément essentiel d’une démarche d’amélioration continue efficace.


Le pilotage de la démarche lean

Pilotage d'une démarche amélioration continue lean.

Des instances de suivi et de pilotage du projet lean sont nécessaires pour guider et orienter la démarche.

 

Le pilotage est à organiser à plusieurs niveaux. Nous recommandons de le structurer en :

  • Instituant des revues de processus régulières, au moins sur les processus clés ou critiques. La fréquence de ces revues peut varier, mensuelle ou trimestrielle, mais une fréquence trop faible ne permettra pas de piloter efficacement les progrès.
  • Coordonnant les démarches au niveau global, avec une revue mensuelle ou trimestrielle réunissant les pilotes et focalisée sur l’amélioration continue.

Développer les compétences lean management

Les techniques en amélioration continue lean.

Une démarche de progrès continu nécessite de savoir choisir et de maîtriser les outils appropriés pour chaque situation. Petit panorama des outils incontournables dans la liste suivante.

  • Le PDCA.
  • La méthode MARP (5M, QQOQCCP, 5P).
  • Le pareto.
  • La méthode CREMS.
  • La méthode VSM.
  • Le management visuel.
  • Le 5S.
  • Les visites de terrain « gemba walks ».
  • L’amdec.


Les bonnes pratiques

Adopter quelques bonnes pratiques du lean est essentiel pour assurer le succès de la démarche.

  • Nommer un référent amélioration continue lean, qui sera le garant de la méthodologie, pourra former les équipes aux techniques nécessaires. Il / elle pourra également s’assurer de l'organisation  des revues nécessaires pour le pilotage.
  • Créer un cockpit lean : dans la mesure du possible affecter une pièce qui pourra recevoir les différentes synthèses des plans en cours, recevoir les réunions de pilotage, les formations. Le cockpit lean permet d’incarner la démarche d’amélioration continue.
  • Montrer les résultats sur le terrain, célébrer les succès, les chantiers accomplis. La démarche de communication autour de l’amélioration continue lean est fondamentale pour entretenir le mouvement. Elle doit être visible, les chantiers en cours mis en avant, et chaque chantier terminé célébré en félicitant les équipes.

Lean management, ils nous font confiance

VSM lean management chez Airmat
Formation lean management VSM chez ATS
VSM et AMDEC chez Gaches Chimie
Formation VSM lean management chez Marle
Formation VSM lean management chez Sferic
Lean management (VSM, management visuel) chez Someflu


Experts lean management

Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille, Strasbourg, Toulouse et en régions

Nos consultants lean interviennent dans chaque région de France pour vous accompagner dans vos démarches de progrès. Hauts de France, Grand Est, Paris et Ile de France, Bretagne, Normandie, Pays de Loire, Centre, Bourgogne Franche Comté, Rhône Alpes Auvergne, Midi Pyrénées, Aquitaine Limousin Poitou Charentes, Provence. 

 

Prenez contact avec nous pour échanger sur vos problématiques de performance et amélioration continue lean avec un de nos experts.

Applications

Les démarches en amélioration continue lean s'appliquent à tous les secteurs de la vie économique et à tous types d'entreprise. 

  • Industrie :
    • Aéronautique.
    • Automobile.
    • Construcntion électrique et mécanique.
    • Bâtiment.
    • Ferroviaire.
    • Naval.
    • Fabrication électronique.
  • Services :
    • Transports aérien, ferroviaire, maritime.
    • Distribution.
    • Conseil.
    • Ingénirie.
    • Services en informatique.
    • Services de santé, secteur hospitalier.