· 

Amélioration continue qualité, les bonnes pratiques

Amélioration continue qualité, les bonnes pratiques

Mettre en place une amélioration continue qualité au sein d’une entreprise (de services ou industrielle) est un incontournable qui déterminera la capacité de l’entreprise à rester compétitive en maitrisant les coûts de non-qualité, tout en motivant les collaborateurs : personne n’est en effet satisfait de voir des produits ou services non conformes ou de générer des rebuts en atelier.

 

Parmi les outils de l'amélioration continue qualité figure le management visuel. Mais au delà de cette méthode, quelles sont donc les bonnes pratiques d’une démarche en amélioration continue qualité ? 

Amélioration continue qualité : détecter au plus tôt

Dans la mise en œuvre d’une chaine de valeur, détecter la non-qualité au plus tôt est essentiel afin de ne pas engager de la valeur, et donc des coûts, à la suite d’une étape qui n’aurait pas été réalisée de façon satisfaisante.

 

Savoir identifier au plus tôt une opération non satisfaisante est le premier élément d’une démarche en amélioration continue qualité.

Amélioration continue qualité, la transparence

Pour pouvoir entrer dans une démarche d’amélioration continue qualité, chaque problème identifié doit être porté à la connaissance du collectif. Chercher à résoudre un problème de façon isolée ne donnera que des résultats insuffisants : l’expérience ne sera pas partagée, la résolution sera plus lente et moins riche.

 

Dans cette logique chaque collaborateur doit pouvoir se sentir libre de partager avec l'équipe les problèmes rencontrés, y compris ses propres erreurs. La bienveillance est donc une valeur à développer. 

Amélioration continue qualité, le travail collectif

Chaque problème qualité est à porter à la connaissance de l’équipe fin de pouvoir générer une analyse et une résolution collective. Cette pratique permet :

  • de générer une démarche en intelligence collective (l’avis de tous est plus riche que l’inspiration d’un seul individu);
  • de partager les solutions avec tous, elles bénéficient ainsi à chacun;
  • de corriger ou améliorer le mode opératoire si nécessaire pour ancrer le retour d’expérience.

Amélioration continue qualité, corriger au plus tôt

Une fois la solution au problème qualité trouvée, celle-ci est à tester, valider et incorporer au plus tôt dans le mode opératoire.

Amélioration continue qualité, les effets induits

Amélioration continue qualité pour générer motivation et cohésion d'équipe.

Si les bénéfices primaires d’une démarche maîtrisée en amélioration continue qualité sont la réduction des coûts et l’accroissement de la satisfaction client, d’autres effets positifs viennent s’ajouter :

  • La motivation des collaborateurs, qui vient de la fierté de contribuer à l’amélioration de la qualité des produits et services;
  • La cohésion de l’équipe, qui se nourrit entre autres u partage et des apprentissages tirés du retour d’expérience ainsi mis en œuvre.

Les outils pour amélioration continue qualité

Les principaux outils d’une démarche en amélioration continue qualité sont :

  • Le PDCA pour phaser et expérimenter chaque solution;
  • L’amdec pour savoir analyser les risques;
  • Le management visuel pour identifier et résoudre en temps rée et de façon collective les problèmes;
  • Le MARP pour analyser et résoudre les problématiques compliquées.

Amélioration continue qualité, pour aller plus loin