Méthode VSM lean, value stream mapping

Optimisez la performance de vos chaînes de valeur

Conseil et accompagnement pour déployer la méthode VSM lean

La méthode VSM lean est un diagnostic de performance de processus, qui identifie les tache et opérations sans valeur ajoutée pour le client afin de les éliminer ou les simplifier. VSM est un outil du lean.
VSM, les étapes

La méthode VSM lean accompagne les démarches d'amélioration de la performance opérationnelle de votre entreprise en optimisant vos processus et en améliorant les conditions de travail.

 

Mettre en oeuvre la méthode VSM lean constitue la 1ère étape d'une optimisation de chaîne de valeur, celle du diagnostic.

 

VSM est l'acronyme de l'expression en langue anglaise "Value Stream Mapping" ou analyse de la valeur d'un flux. 


Objectifs de la méthode VSM lean :

Éliminer les gaspillages

Réduire stocks et en-cours

Réduire les cycles, temps de traversée

Améliorer la performance et la satisfaction client

VSM, première étape de l'optimisation de processus, consiste à réaliser un diagnostic de performance processus.
Améliorer la performance des processus

La méthode VSM lean est une démarche de terrain qui s'appuie sur des observations aux postes de travail, en suivant le flux des processus analysés. Les attentes du client servent de grille d'analyse pour optimiser le processus, en recherchant à éliminer toutes les opérations sans valeur ajoutée. Cette démarche est également génératrice d'amélioration des conditions de travail.

 

Le diagnostic VSM lean "Value Stream Mapping" suivi d’une optimisation de processus est une méthode  efficace pour améliorer performance et satisfaction client. 

Méthode VSM lean, bénéfices

Amélioration de la performance opérationnelle et du service client

La méthode VSM lean  est un outil adapté pour améliorer les paramètres suivants de la performance opérationnelle :

  • réduction des cycles d'exécution
  • réduction des temps de modes opératoires
  • réduction des stocks et en-cours
  • réduction du BFR
  • réduction de surfaces necessaires aux opérations
  • réduction des distances de parcours et déplacements
  • amélioration des degrés de coopération
  • amélioration du service client

La méthode VSM n'optimise pas les processus mais constitue un diagnostic qui doit être suivi d'un projet d'amélioration.

Favoriser l'amélioration de la qualité de vie au travail

Comme la plupart des techniques du lean management, la méthode VSM lean favorise la qualité de vie au travail. Cette dimension est une condition de pleine réussite de la démarche. Cette amélioration de la qualité de vie au travail résulte de :

  • la meilleure compréhension du processus par les collaborateurs
  • la satisfaction de fournir un meilleur service client
  • traitements de dysfonctionnements
  • processus rendus plus fluides
  • meilleurs échanges d'information, une meilleure communication
  • moins de déplacements pour les opérateurs
  • moins de temps d'attente
  • lancement d'actions d'aménagement des postes de travail 

Par ailleurs le déploiement de la méthode VSM est le fruit d'un travail collectif des équipes, qui permet d'en renforcer la cohésion.

Méthode VSM lean, ils nous font confiance

Méthode VSM lean pour Airmat technology
Méthode VSM lean pour BPI France, accélérateur PME
Méthode VSM lean pour Someflu
Méthode VSM lean pour Vectra

Notre approche pour déployer la méthode VSM lean

Nous déployons le diagnostic de processus en quatre phases suivant le cycle PDCA. L’approche consiste à réaliser des observations sur le terrain, pour analyser le fonctionnement réel du processus. La méthode Value Stream Mapping identifie toutes les opérations et taches sans valeur ajoutée pour le client du processus, afin de les éliminer. Cette démarche se réalise avec la participation des membres des équipes terrain.

VSM phase 1a, étude de l'environnement du processus

Le diagnostic VSM commence par un étude de l'environnement dans lequel évolue le processus, avec le management, les indicateurs, les objectifs, le besoin client, la documentation.
Etudier l'environnement du processus

Lors de cette première phase de préparation du diagnostic, nous menons une analyse détaillée :

  • de l’ensemble documentaire décrivant les processus,
  • des indicateurs de performance et de leur historique,
  • de l’historique des incidents rencontrés,
  • des routines de management en place,
  • des moyens mis en place, des données économiques disponibles

VSM phase 1b, préparation et décomposition du processus et SIPOC

Dans cette deuxième phase de préparation nous décomposons le processus en macro-phases afin d’en faciliter l’analyse et nous réalisons une étude exhaustive de tous les entrants sortants du processus, que ce soit sous forme de données et de flux physiques.  Cette étape préparatoire à la mise en oeuvre du diagnostic s'effectue avec la méthode SIPOC

 

Lors de cette phase la préparation matérielle de l'analyse est organisée :  définir l'équipe qui réalisera le diagnostic, prévoir une salle pour que l'équipe puisse rassembler tous les éléments recueillis sur le terrain, former l'équipe si nécessaire et choisir la symbologie des événements et statuts à collecter sur le terrain (taches à valeur ajoutée, sans valeur ajoutée, déplacements, MUDAs, échanges d'information, temps d'attentes, etc...)  

 

Les attentes du client et son besoin précis sont explicités afin de comprendre quelle doit être la valeur ajoutée dégagée par le processus et ainsi orienter le travail d'optimisation des phases suivantes.

VSM lean phase 2a, analyse détaillée du processus

La méthode VSM lean consiste à relever sur le terrain toutes les étapes du processus analysé et à répertorier, décrire et quantifier tous les événements se produisant sur le processus.
La phase de relevé de terrain

Cette phase de déploiement constitue le cœur du diagnostic, et se réalise en suivant tout le flux du processus en en relevant et mesurant toutes les étapes sur le terrain.

 

Le processus est ensuite représenté en salle pour faire apparaître les taches à valeur ajoutées et les étapes sans valeur ajoutée, et visualiser chaque opération inutile sur le processus pour en étudier l’élimination.

 

L'analyse est en général conduite avec des membres de l'entreprise préalablement formés aux concepts de la méthode Value Stream Mapping.

 

Chaque opération est ainsi quantifiée, que ce soit en coût, temps, quantité, etc… L’analyse permet de dégager les facteurs de gaspillages selon la classification des MUDAS du lean :

  • Les déplacements inutiles
  • Les temps d’attentes
  • Les productions trop en avance ou trop tardives
  • La sur qualité, la sous qualité
  • Les mouvements inutiles ou non ergonomiques
  • Les stocks inutiles
  • Les processus excessifs, non attendus du client.

Lors du diagnostic, une analyse des compétences requises pour chaque tache peut également être effectuée, afin de déterminer les formations éventuelles nécessaires à la mise en oeuvre processus.

 

La méthode VSM lean, qui permet de réaliser un scan complet d'un processus, peut également être utilisée pour faire un bilan sécurité au travail, en relevant les risques observés sur le processus, et donner lieu à des analyses de risques ultérieures approfondies sur les points critiques relevés.

VSM lean phase 2b : le diagramme spaghetti en support de l'analyse

Le diagramme spaghetti permet de visualiser le suivi du flux physique de la matière et des pièces dans une usine de fabrication.
Exemple de diagramme spaghetti

Lors du déploiement du diagnostic, il peut être utile de visualiser le flux physique, comme par exemple la totalité du trajet de la matière et des sous ensembles qui vont constituer un ensemble complet dans une entité de fabrication. Cette représentation met en évidence de façon visuelle les anomalies de trajet du flux et offre un support pour discuter avec les équipes des améliorations à apporter. Le diagramme spaghetti est accompagné d'une mesure de la distance parcourue par le produit lors de son élaboration.

VSM lean phase 3 : analyse des résultats

Une fois toutes les mesures et relevés de terrains effectués, ceux ci sont affichés sur les murs d'une salle pour être analysés. On 'attache à faire apparaître :

  • les taches à valeur ajoutée
  • les taches sans valeur ajoutée
  • les temps de réalisation et d'attentes entre taches
  • les distances parcourues
  • les stocks constituées
  • les flux d'information papier et ERP
  • les opérations inutiles vues sur le terrain
  • et tous autres informations utiles

Cette phase permet de visualiser le flux dans son ensemble et de faire apparaître visuellement les améliorations possibles, qui sont ensuite hiérarchisées et quantifiées dans la phase suivante.

VSM lean phase 4, synthèse et recommandations

A ce stade du diagnostic Value Stream Mapping, des propositions d’amélioration du processus peuvent être dégagées et hiérarchisées en fonction de leur impact sur la performance du processus. Le coût d'investissement et le temps de mise en ouvre de chacune des actions possibles est également quantifié. A l’issue de cette phase, un plan d’amélioration du processus peut être mis en place, en suivant un nouveau phasage de cycle PDCA. 

Optimisation de processus, suite du diagnostic VSM lean

Après une analyse Value Stream Mapping, un plan d'optimisation de processus peut être déployé. Ce plan d'action peut être suivi à l'aide de formats A3, comme ici sur la figure.
La suite du diagnostic, l'optimisation

le diagnostic de processus permet de dégager les pistes qui permettront de rendre votre organisation plus efficace, en engageant des projets d'optimisation de processus, que vous pourrez hiérarchiser et planifier avec le résultat du diagnostic.

 

Les démarches d'optimisation de processus après un diagnostic VSM lean peuvent se suivre avec des tableaux au format A3, comme l'exemple présenté ci contre.

Méthode VSM lean, outils et moyens

Une mise en oeuvre avec des moyens simples et peu coûteux

La mise en ouvre de la méthode VSM lean demande peu de moyens matériels. Ici la définition de la symbologie VSM en préalable du déploiement.
Préparation du diagnostic

La mise en oeuvre de la méthode VSM lean ne nécessite pas d'outils ou moyens très lourds.

 

L'approche est principalement méthodologique et demande une préparation approfondie et de la rigueur dans l'exécution.

 

Les principaux outils sont :

  • une feuille de relevé
  • un chronomètre
  • un odomètre
  • des grilles d'analyse
  • le diagramme spaghetti
  • la méthode CREMS

Afin d'exécuter un diagnostic de processus de façon satisfaisante, il est nécessaire de prévoir une salle suffisamment grande et dans laquelle pourront être représentés les flux et leurs différentes composantes à l'aide de papillons adhésifs de différentes couleurs.

La méthode VSM est un outil fondamental du lean

Une approche qui peut générer d'autres chantiers

La méthode VSM est un des outils du lean management, et c'est aussi un des plus utilisés. Sa mise en oeuvre donne des informations très riches sur les améliorations à apporter à un processus. La méthode s'applique à tous types de processus. Maîtriser et pratiquer les démarches Value Stream Mapping au sein d'une entreprise apporte un avantage compétitif. Il est utile d'entretenir un programme de diagnostic sur tous les processus de l'entreprise, et chaque processus peut être ainsi diagnostiqué régulièrement, tous les 3 ou 4 ans.

 

La méthode est souvent utilisée en préalable de la mise en oeuvre d'autres démarches lean (5S, Kanban, One piece flow...) 

Faire de la VSM un outil de management et de cohésion

Pour une connaissance approfondie du fonctionnement terrain

Pratiquer un exercice de Value Stream Mapping permet de renforcer la cohésion d'équipe. La mise en oeuvre de la VSM peut être déclenchée pour cette raison, et produira en plus de la cohésion une amélioration de la performance processus.
Renforcer la cohésion d'équipe

L'appropriation de la méthode de diagnostic processus par les équipes de direction et l'encadrement en général permet de maîtriser d'un outil pour une connaissance approfondie du fonctionnement de l'entreprise.

 

Nous recommandons aux équipes de direction de se former à la technique du diagnostic de processus et de pratiquer des diagnostics de processus réguliers avec leurs équipes pour bien connaître le fonctionnement de leurs processus, identifier les potentiels d'amélioration sur le processus lui même et sur les pratiques managériales associées. La mise en oeuvre de la méthode Value Stream Mapping nécessite un travail collectif d'une équipe est par ailleurs un bon moyen de renforcer la cohésion au sein de l'entreprise.

La méthode VSM lean soutient vos démarches ISO 9001

Le chapitre 10 de l'ISO 9001 v2015 appelle l'amélioration continue

Le standard ISO 9001 prévoit un  chapitre consacré à l'amélioration continue. La méthode, qui permet de dresser un diagnostic précis du fonctionnement d'un processus, est un outil efficace qu'il est utile de s'approprier pour guider vos démarches d'amélioration dans le cadre de la certification et du maintien de votre organisation au standard ISO 9001.

Formations et accompagnements à la méthode VSM lean

Notre formation : un peu de théorie et un exercice terrain

Nous pouvons former vos collaborateurs afin de rendre vos équipes autonomes pour réaliser les diagnostics de processus , indispensables pour engager des démarches d'amélioration continue. Consultez notre page dédiée formation VSM

Accompagnement VSM lean

Nos consultants vous accompagnent pour former vos équipes et animer des démarches de Value Stream Mapping au sein de votre entreprise. Notre objectif est double : optimiser vos processus et rendre vos équipes autonomes dans la conduite du diagnostic de processus. A la suite de nos accompagnement les équipes savent déployer la méthode VSM sur d'autres cas de processus.

Méthode VSM lean, conseil - accompagnement

Experts VSM à Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Marseille, Nantes

Nos consultants interviennent dans chaque région pour vous accompagner et réaliser des diagnostics value stream mapping dans votre organisation : Hauts de France (Lille, Douai, Amiens, Arras, Roubaix, Lens, Valenciennes, Tourcoing), Grand Est (Strasbourg, Reims, Metz, Mulhouse, Nancy), Paris et Ile de France, Bretagne (Brest, Rennes, Lorient, St Malo, Quimper, Vannes), Normandie (Rouen, Caen, le Havre), Pays de Loire (Nantes, le Mans, Angers, Tours, St Nazaire, Laval), Centre (Bourges, Orléans, Chartres, Châteauroux, Montluçon), Bourgogne Franche Comté (Dijon, Auxerre, Besançon, Chalon Sur Saône, Belfort), Rhône Alpes Auvergne (Lyon, Grenoble, Valence, St Etienne, Clermont Ferrand, Chambéry, Annecy), Midi Pyrénées (Toulouse, Montpellier, Pau, Perpignan, Tarbes), Aquitaine Limousin Poitou Charentes (Bordeaux, La Rochelle, Angoulême, Niort, Limoges, Rochefort, Châtellerault), Provence (Marseille, Aix en Provence, Toulon, Nice, Avignon, Nîmes, Alès, Aix en Provence, Vitrolles).

Nous intervenons également dans toute l'Europe, comme en Belgique (Bruxelles, Namur, Liège, Charleroi, Louvain, Mons) et en Suisse (Genève, Lausanne, Neuchâtel).

Applications accompagnement Value Stream Mapping

PME - ETI - grands groupes - administrations - secteurs public & privé

Le diagnostic de processus présente un caractère universel, et dès lors, la méthode VSM peut être employée dans tous types d'organisations (TPE, PME, ETI, grands groupes...) et tous secteurs d'activités comme l'industrie - secteur industriel, la distribution, supply chain, les services, les organismes de recherche, le secteur médical (hôpitaux, recherche, centres universitaires), le secteur social, les administrations centrales, la défense, les collectivités locales et territoriales, les coopératives.

 

Prenez contact avec nous pour découvrir la méthode VSM.