Chantier Hoshin, chantier Kaizen, quelle différence?

Chantier Hoshin et chantier Kaizen relèvent de deux logiques managériales différentes.

On voit souvent des amalgames entre la description d'un chantier Hoshin et d'un chantier kaizen, qui relèvent pourtant de deux logiques complètement différentes, que nous expliquons ci dessous.

 

Le premier participe au déploiement de la stratégie au sein de l'entreprise, tandis que le second contribue à l'amélioration continue.

Le chantier Hoshin

Un chantier Hoshin résulte d’un processus de pilotage stratégique appelé Hoshin Kanri. Celui-ci suit une logique descendante dont l’objectif est de déployer la stratégie de l’entreprise par le changement. Le changement relevant du pilotage stratégique concerne les grandes ruptures à mettre en œuvre dans l’entreprise pour permettre d’atteindre les objectifs stratégiques.  Ce peut être par exemple l’acquisition d’une entreprise cible, la mise en place d’une nouvelle ligne de production, un projet d'innovation, un changement d’ERP, le déploiement de nouvelles méthodes et techniques, un déménagement de site…

 

Le déploiement de stratégique appelle donc une gestion de projets liés au changement, pour lesquels un ou plusieurs chantiers sont à lancer et à suivre.

Le chantier Kaizen

Le kaizen est une culture d’entreprise qui consiste à déployer une démarche globale d’amélioration continue, sur la performance ou l’efficience des processus. Dans ce cadre, des diagnostics sont lancés et des chantiers d’amélioration kaizen déployés. Ces démarches sont, dans une entreprise disposant d’une bonne maturité, générés par les équipes de terrain, souvent en s’appuyant sur les techniques du lean management.  Le chantier kaizen est en général un chantier local d’amélioration dans l’entreprise.

Chantier Hoshin, chantier kaizen, méthodologie

Chantier Hoshin et chantier Kaizen se déroulent chacun suivant les phases du PDCA

Bien que chantier Hoshin et chantier Kaizen soient issus de deux logiques différentes, leur mise en oeuvre et leur suivi suit la même méthode, en s’appuyant sur le phasage PDCA, en 4 étapes : 

  • Une phase de préparation
  • Une phase de déploiement
  • Une phase de compréhension et d’analyse des effets du plan d’action
  • Une phase de décision : acter, ajuster ou abandonner 

Les plans d’action du chantier peuvent se suivre avec des rapports A3 et être organisés autour de la matrice en X. La phase de préparation doit inclure la détermination des critères de succès de chaque chantier Hoshin ou chantier Kaizen.

 

En général le temps d'exécution d'un chantier Hoshin est plus long que celui d'un chantier Kaizen.

Complémentarité chantier Hoshin - chantier kaizen

Dans une démarche de développement, Hoshin Kanri et Kaizen se complètent. Hoshin Kanri est une démarche descendante pour piloter la stratégie, en conduisant les grands changements nécessaires dans l’entreprise, alors que Kaizen assure l’amélioration continue, suivant une logique ascendante.

 

Cependant, lorsque la culture d’amélioration continue n'existe pas dans l'entreprise, la mise en place du Kaizen peut faire l'objet d'un chantier Hoshin.

 

Frédéric Durdux

Chantier Hoshin - chantier Kaizen, pour aller plus loin