· 

Comment progresser en efficacité opérationnelle ?

Efficacité opérationnelle définition et méthode

Pour progresser en efficacité opérationnelle, il faut consolider trois piliers :

  • le rôle des pilotes de processus
  • la réactivité en résolution de problèmes
  • l'amélioration continue

Explications.


Efficacité opérationnelle définition

On peut définir comme efficacité opérationnelle pour une entreprise :

  • le fait d’être capable d’atteindre ses objectifs opérationnels, généralement de court terme (exercice, mois, semaine, journalier…), qualifié économiquement ou en taux de service client par exemple ;
  • le fait de consommer le mois de ressources possibles pour atteindre les objectifs donnés : c’est alors une notion d’efficience.

Efficacité opérationnelle, comment ça marche ?

Une efficacité opérationnelle se construit en amont en travaillant sur le management organisationnel, c’est-à-dire les processus et le système de management. Ce qu’il faut pouvoir construire, c’est un système qui laisse le moins de place possible au hasard et aux problèmes qu’il engendre !

Pilier numéro 1, le pilote de processus

Efficacité opérationnelle et rôle du pilote de processus vont de pair.

Dans les entreprises, le rôle du pilote de processus est souvent mal compris. Très souvent assimilé à un manager opérationnel, alors que le rôle du pilote est de construire surveiller et améliorer son processus, c’est à dire l’organisation qui en découle. Le rôle du pilote est organisationnel. Il doit s’assurer que le processus :

  • est adapté aux objectifs opérationnels et stratégiques
  • est connu des contributeur set appliqué
  • est améliorer de façon continue.

Une formation adéquate des pilotes de processus est essentielle pour une bonne efficacité opérationnelle.

Pilier numéro 2, la réactivité pour résoudre les problèmes

Le management visuel pour une efficacité opérationnelle réactive.

La gestion des problèmes imprévus est réduite avec l’ancrage d’in bon management organisationnel comme indiqué ci-dessus.

Cependant, en cas de problèmes, ceux-ci doivent être traités avec rapidité, dans la plus grande transparence. Cette caractéristique sera largement contributrice d’une efficacité opérationnelle d’un bon niveau.

 

Pour traiter les problèmes en management opérationnel, nous recommandons la mise en place de routines de management visuel.

Pilier numéro 3, l'amélioration continue

La méthode VSM pour progresser en efficacité opérationnelle.

L’amélioration continue est une dimension essentielle en efficacité opérationnelle. Elle comprend deux composantes :

  • Le traitement et la résolution des problèmes récurrents
  • Les démarches proactives d’amélioration

L’appropriation des outils du lean management favorise les démarches d’amélioration proactives.

 

Parmi les outils, nous recommandons de mettre en œuvre l’analyse de la valeur des flux par la méthode VSM dans tous les processus opérationnels.


Efficacité opérationnelle, pour aller plus loin